Initiatives

Régions de France : les conseils régionaux du numérique se multiplient

A l’instar de leur grand frère, le CNNum, des conseils régionaux du numérique commencent à voir le jour. Après la région Centre-Val de Loire en novembre dernier, c’est au tour de l’Ile-de-France de se doter de ce nouveau type d’instance consultative. Deux exemples, deux collectivités, l’un majoritairement rural et l’autre urbain, mais une seul but : s’appuyer sur les forces-vives pour élaborer la stratégie numérique des territoires.

Multiplions les lieux de réflexion du numérique

C’est un de ces projets qu’il tient à soutenir. Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat en charge du Numérique avait fait le déplacement le 10 novembre dernier à Orléans pour le lancement officiel du premier Conseil régional du numérique de France. Pour lui, il est en effet nécessaire de  « penser les transformations numériques, pas les subir (…) Plus il y aura de lieux de réflexion du numérique, plus nous serons intelligents, tous, collectivement ».

À l’instar du Conseil National du Numérique, le CRNum souhaite rassembler les professionnels du monde numérique, qu’ils soient start-upper, entrepreneurs, formateurs, des acteurs associatifs ou culturels. Ainsi, on peut trouver parmi les membres, des noms comme Sébastien FOREST, fondateur d’ALLO RESTO et Business Angel dans le domaine du numérique, Anna STEPANNOV, responsable de la Wild Code School, Mickael CLEMENT, directeur de la Grange numérique ou encore Isabelle CARLIER de Bandits Mages.

Le CR’Num CVL, premier Conseil Régional du numérique

Plusieurs domaines d’intervention sont d’ores-et-déjà établi. Le premier d’entre eux concerne la co-construction des politiques régionaux. Parmi les premiers chantiers à l’étude pour lesquels l’expertise des membres sera sollicitée, on trouve tout d’abord le développement d’un réseau de lieux numérique, composé d’EPN, d’espace de co-working, de tiers-lieux ou de Fab Lab.

La Région s’appuiera également sur le CR’Num pour relever le défi de l’Open Data ainsi que la création d’un Living Lab eSanté. Ce dernier, sur le modèle de celui existant en Aquitaine, consisterait à proposer aux entreprises de l’eSanté de tester leurs innovations dans des conditions réelles avant de les commercialiser.

Il sera également question, lors des différentes rencontres d’évaluer la transformation numérique du territoire grâce notamment à la feuille de route de la stratégie numérique. 

Autre sujet, et non des moindre, mettre en place les « Lycées et CFA du futur ». Depuis la loi Peillon en effet, le numérique dans Lycées est à la charge des Régions, Le Centre-Val de Loire compte sur l’accompagnement du CR’Num pour transformer ses établissements.

Enfin, dans le but de valoriser l’écosystème numérique, un Salon numérique est prévu début octobre à Orléans. Le CR’Num devrait être particulièrement impliqué dans la préparation de ce dernier.

La Région Ile-de-France emboîte le pas

Petit nouveau mais déjà de grandes ambitions pour le conseil du numérique de la Région Ile-de-France. Réuni pour la première fois le 8 février dernier par Valérie Pécresse, Présidente de la Région, il rassemble là encore des spécialistes du numérique, au nombre de 31.

Au côté de Pierre Dubuc, Fondateur d’OpenClassrooms, (NDLR : est choisi pour présider l’instance consultative), citons par exemple Lorène Allano, Responsable du laboratoire d’analyse de données et d’intelligence des systèmes du CEA/LIST mais aussi Maud Bailly, Chief Digital Officer d’Accor, Eric Leandri, PDG de QWANT, Lara Pawlicz, PDG de de 2park ou encore Julie Ranty, DG de Vivatechnology.

Ce conseil, qui se réunira a minima 4 fois par an devra aider la Région « dans la mise en œuvre de son programme de Smart Région, notamment de travailler sur les « mardis de la Smart Région » qui visent à une meilleure collaboration entre les startups, les acteurs associatifs, les collectivités et les services de la Région ». Cyber-sécurité et Intelligence Artificielle ainsi que formation au numérique pour les jeunes et les chômeurs devraient également être au programme.

Même s’il est encore trop tôt pour juger des résultats de ce nouveau dispositif, gageons que d’autres régions suivront également ces exemples.

Mis à jour le 6 mars 2018

Commentaires