Initiatives

Le Cordon numérique pour protéger les premiers instants

Garantir la création du lien d’attachement entre le nouveau-né et sa famille malgré les difficultés survenues lors de la naissance, c’est tout l’enjeu du Cordon Numérique.

Garder le lien avec  son bébé

Utilisé depuis près de 3 ans par l’unité de néonatologie de l’hôpital des Enfants du CHU Bordeaux, le cordon numérique offre aux parents d’enfants prématurés ou nés à terme et hospitalisés pour des pathologies, la possibilité de profiter des premiers instants de leurs progénitures grâce à un espace de partage des vidéos de leur enfant entre les membres de la famille.

Les soins médicaux qui suivent la naissance, marquent généralement pour les parents une véritable séparation. La brutalité de cette dernière, malgré l’attention des équipes soignantes, est d’ailleurs souvent amplifiée par un séjour de l’enfant pouvant parfois durer plusieurs semaines dans le service de néonatologie. Ces moments d’attentes créent un stress, une souffrance psychologique importante pour la famille et augmentent même parfois les risques de dépression post-partum.

Une équipe médicale mobilisée

Cette belle initiative a pu “voir le jour” à la suite de la rencontre entre l’association Aquitaine Destination, elle-même en lien étroit avec le service de néonatologie et Hopen Project, une start-up bordelaise spécialisée dans l’innovation d’usages.
Tout est parti des polaroids pris par une cadre de santé pour aider les parents éloignés. Devant le succès et l’intérêt que représentaient les photos, l’équipe a souhaité prolonger ce service. Elle a pu compter sur Aquitaine Destination pour financer entièrement les 115 000 euros nécessaires, « grâce notamment aux dîners caritatifs animés par deux grands chefs étoilés, François Adamski et Michel Roth », précise Benat Cazenave, président de l’association, interviewé par Aquitaine Online.

Pour le docteur Sarlangue en charge du service :“Le Cordon numérique permet aux parents de ne pas « louper le début du film » de la vie de leurs enfants.” Ce service est d’autant plus utile que dans plus de la moitié des cas, les familles des enfants pris en charge par le service, sont domiciliées à plus de cinquante kilomètres. Le Cordon numérique représente un outil essentiel pour aider à la construction de la parentalité en situation de séparation précoce, “il faut recoller cette déchirure au stade le plus tôt possible, en envoyant dans les premières minutes de la vie les images de bébé à sa mère si elle est éloignée, pour la rassurer”, témoigne le médecin.

En direct et en souvenir

Concrètement, une caméra est installée dans la chambre du nouveau-né. Elle permet aux mamans qui se reposent dans leur chambre de voir quand elles le souhaitent leur enfant. Du côté des bébés, pas de nouvelles technologies, rien de mieux qu’un vêtement avec l’odeur de sa maman. Les caméras permettent également à l’équipe soignante de surveiller les nouveaux-nés à distance via un “bbwall”, sorte d’écran de contrôle installé au sein de l’unité de néonatologie dans le bureau du cadre de santé. Il est possible de faire des petites vidéos de 30 secondes que les membres de la famille peuvent ensuite visionner à distance.
Grâce à ce service complémentaire, tous les membres de la famille peuvent partager les premiers jours de vie de l’enfant, quelles que soient les situations personnelles. Aujourd’hui, 16 lits sur 27 sont équipés de caméras reliées à l’application.

Une initiative qui se généralise

Si un tel service reste encore trop rare, des initiatives similaires ont été mises en place dans différentes maternités de France. C’est le cas au centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône véritable pionnier en la matière. Un service similaire a été développé dès 2009 par la division santé d’Orange. Grâce à la vidéosurveillance, les parents peuvent conserver le contact à tout moment de la journée et de la nuit avec leur enfant. C’est un vrai plus pour l’établissement qui remet un livret aux parents à leur arrivée pour leur faciliter l’accès à ce service.


Dossier Santé_Villefranche_02_Témoignages de… par parolesdelus

Mis à jour le 20 avril 2017

Commentaires