Initiatives

La Mayenne fait sa révolution numérique

Certains jours ne s’oublient pas. Celui du jeudi 9 novembre en fera très certainement partie. En effet, avec la signature d’une Délégation de Service Public, la Mayenne a officialisé son choix stratégique pour accélérer le déploiement du numérique sur son territoire.

Des choix stratégiques

L’engagement du Conseil départemental de la Mayenne pour assurer le déploiement du numérique n’est pas récent. Dès 2008, un premier plan de désenclavement numérique basé sur le développement de la technologie ADSL avait vu le jour dans le cadre d’un programme de déploiement pluriannuel d’équipements du haut débit dans les territoires les plus isolés. Puis, quatre ans plus tard, le département était passé à la vitesse supérieure en se dotant d’un schéma directeur territorial d’aménagement numérique, le SDTAN, visant à apporter progressivement le haut débit à 100% des abonnés. Devant l’évolution importante des usages numérique, le Conseil départemental de Mayenne, par la voix de son président Olivier Richefou, a pris une nouvelle dimension en actant le Très Haut Débit pour Tous : « L’économie du numérique constitue un défi majeur à relever pour l’attractivité et la compétitivité des territoires. Conscient de cet enjeu de société, la Mayenne a pris la décision de déployer entre 2018 et 2021 un réseau de fibre optique à l’abonné (FTTH) et à l’entreprise (FTTE) avec un taux de couverture réel de 100 %. Je me réjouis que ce projet ambitieux ait pu aboutir dans les meilleures conditions grâce à la réponse technique, technologique et financière d’Orange, aux liens de confiance qui unissent les collectivités locales concernés et au soutien de l’Etat ».

Un objectif clair

L’objectif pour le département est d’atteindre un déploiement d’un réseau fibre global et homogène d’ici 2021. Concrètement, cela représente 110 000 prises géo-localisées pour un investissement global de 141 millions euros dont 29 millions euros de participations publiques. Sur cette somme, les 16 premiers millions seront apportés par l’Etat grâce au Fonds de solidarité numérique. Le Conseil Régional des Pays de la Loire et le département financeront ce projet respectivement à hauteur de 6 millions et 3,5 millions d’euros. De leurs côtés, les intercommunalités apporteront 3,5 millions d’euros.

Un investissement qui s’appuiera sur des PME implantées

C’est à un Syndicat Mixte Ouvert composé de 10 Communautés de communes soit 255 communes, que le département confiera le pilotage de la mise en place de ce Réseau d’Initiative Publique (RIP). Sur la base d’un schéma d’ingénierie exemplaire et grâce à l’accompagnement de l’Agence du Numérique qu’un appel d’offres de Délégation de Service Public (DSP) a été lancé. Sur les 6 opérateurs ayant candidaté, c’est le Groupe Orange qui a été retenu pour une durée de 20 ans. L’opérateur, choisi comme délégataire du RIP va créer une société basée en Mayenne et qui s’appuiera sur des PME implantées dans le Département. Dans le cadre de ce projet, ces sociétés partenaires contribueront à l’emploi et la formation, avec au moins 44 000 d’heures d’insertion professionnelle.

une alliance inédite sur les RIP

Si ce Réseau sera naturellement accessible à l’ensemble des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) désireux d’offrir des services Très Haut Débit. La proposition faite par Orange au département est inédite. En effet, dans le cadre de l’installation du réseau de fibre optique, les habitants de Mayenne auront le choix dès le début entre les deux opérateurs nationaux, Orange et Free.

RIP53_16Stéphane Richard, Président Directeur général d’Orange, a profité de ce moment pour remercier le Département et le Syndicat Mixte Ouvert de la Mayenne “ d’avoir choisi Orange pour cette Délégation de Service Public et de l’accord inédit que nous avons conclu avec le FAI Free. Cet accord est la preuve à la fois de notre volonté de coopérer avec l’ensemble des acteurs pour accélérer le déploiement du très haut débit en France et de la capacité d’Orange à se renouveler et à innover pour rester compétitif. Je tiens aussi à saluer le travail mené par l’ensemble des équipes et leur capacité à trouver les solutions répondant au mieux aux demandes des collectivités, et in fine des citoyens”.

 

“un cadre stable pour aller plus vite”

Pour marquer officiellement la signature de la Délégation de Service Public, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement. Étaient ainsi réunis, aux côtés d’Olivier Richefou, Président du Conseil départemental de la Mayenne, Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Christelle Morançais, Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, Xavier Dubourg, Président du Syndicat Mixte Mayenne Très Haut Débit, Stéphane Richard, Président-Directeur Général d’Orange, en présence et Xavier Niel, Vice-Président et Directeur Délégué à la stratégie d’Iliad et fondateur de Free.

Alors que certains opérateurs n’ont pas caché leur détermination à bousculer les règles, RIP53_05Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion du territoire a profité de ce temps fort pour rappeler qu’aujourd’hui, la loi permettait déjà “d’aller dans des engagements contraignants. Il nous faut un cadre stable pour aller plus vite”.




Mis à jour le 16 novembre 2017

Commentaires