Initiatives

Démarches-simplifiées.fr : cap vers une administration championne du numérique

Qui n’a jamais rêvé de disposer d’un véritable tableau de bord pour visualiser en temps réel toutes ses démarches administratives en cours ? En lançant démarches-simplifiés.fr, les services de l’État vont tout simplement révolutionner l’administration numérique à la française. Particuliers, associations, entreprises, collectivités et agents eux-mêmes vont pouvoir profiter de ce nouveau service.

Demarches-simplifiees.fr, un kit de dématérialisation ?

Si « sur le papier », dématérialiser doit permettre de simplifier les démarches et de faire des économies, encore faut-il avoir la bonne stratégie… car cela peut aussi coûter cher, voir même très cher. Comme l’a rappelé Henri Verdier, directeur interministériel du numérique, lors de la conférence de presse de lancement jeudi dernier, cette démarche « peut coûter quelque 100 000 euros. Ainsi, développer 1 000 démarches sans avoir recours à demarches-simplifiees.fr coûterait à l’État et au contribuable 100 millions d’euros ».

Avec Demarches-simplifiees.fr, l’idée n’est pas seulement de mutualiser mais bien d’offrir à l’ensemble des acteurs publics, que ce soit les administrations d’État, collectivités territoriales, établissements publics ou bien encore autorités administratives indépendantes un service en ligne de dématérialisation.

Signe d’un changement de méthode

Ce nouveau service signe aussi la fin de certaines méthodes de travail qui, malgré leur coût là encore important, n’ont pas forcément donné satisfaction. La plupart du temps en effet, sans vouloir sous-estimer de réelles intentions de moderniser l’administration, la concrétisation de certains projets prenait plusieurs années. Entre la phase de recensement, de rédaction d’un cahier des charges précis, de mise en concurrence, de développement du produit et d’expérimentation, « tous les élèments étaient combinés pour avoir un train de retard » comme l’explique Henri Verdier.

Gérer les retards ferroviaires justement, les concepteurs de demarches-simplifiees.fr s’y connaissent. C’est en effet à « une startup d’État, composée majoritairement d’ancien de Captain train (NDLR aujourd’hui Trainline ) et incubée au sein la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC) que l’on doit la concrétisation de ce nouveau service ».

Comme la souligné l’un de ces membres lors de la conférence de presse, « l’idée est ici d’aller au plus vite vers un usage client au bout de quelques semaines ou dit autrement, d’échouer rapidement pour corriger et améliorer le service ».

« On ne le vous demandera qu’une fois »

Le lancement de Demarches-simplifiees.fr vient concrétiser l’annonce faite lors du 1er Comité interministériel de la transformation publique (CITP), le 1er février dernier par la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (DINSIC) d’améliorer ce qui s’appeler précédemment «  Téléprocédures Simplifiées ».

Loin d’être juste de la com, ce changement de nom correspond à un élargissement des fonctions proposées : Tout d’abord, grâce à l’intégration d’un générateur de formulaire, toutes les administrations peuvent créer des démarches en ligne en quelques minutes et sans aucun développement informatique. La méthode choisit est simple : « un organisme public se connecte à demarches-simplifiees.fr, crée un formulaire en ligne qui génère une url, copie cette url sur son site web : les usagers ont immédiatement accès à la démarche en ligne ».

Demarches-simplifiees.fr contient également une messagerie intégrée, permettant « à l’usager et à l’agent traitant son dossier d’entrer en contact à tout moment de la procédure ».
De plus, les dossiers en ligne sont partageables, permettant une meilleure collaboration entre administrations. Cette fonctionnalité permet également, dans le cas d’un dépôt de permis de construire par exemple, de recueillir les avis d’experts nécessaires au traitement du dossier (ici l’architecte), sans les inconvénients d’un circuit rigide.
Enfin, Demarches-simplifiees.fr intègre les briques « FranceConnect identité » et « FranceConnect plateforme », qui permettent aux usagers de s’identifier en un clic. Le bénéfice est aussi pour les administrations qui peuvent s’échanger automatiquement des documents et informations sur les usagers. Bref, la concrétisation de la promesse « On ne le vous demandera qu’une fois ».

Quels sont les premiers retours d’expérience ?

Si Demarches-simplifiees.fr est officiellement déployé depuis hier, vous l’aurez compris, certaines administrations l’utilisent déjà dans le but d’améliorer ce service. Comme l’a rappelé Henri Verdier : « Les tests réalisés au cours de l’année 2017 ont montré des résultats positifs : une centaine d’administrations l’utilisent déjà, 10 000 dossiers ont été déposés, et les premiers retours d’expérience mettent en évidence une réduction des délais de traitement de l’ordre de deux tiers entre le moment où l’usager effectue sa démarche et l’obtention de sa réponse ».

Quatre représentants de différentes administrations étaient d’ailleurs là lors de la conférence de presse pour en témoigner. Que ce soit le Ministère de la transition écologique, la Métropole européenne de Lille, Santé publique France ou encore la préfecture du Pas-de-Calais, tous ont vanté les vertus de la nouvelle plateforme.

Ainsi, pour Martial Mettudorff, de Santé public France, Demarches-simplifiees.fr a permis par exemple d’appliquer simplement la nouvelle loi visant à déployer un nouveau logo nutritionnel auprès des industriels.

Grâce à ce déploiement rapide, Mounir Mahjoubi a fixé comme objectif, que puisse être traité plus de 100 000 dossiers rien que pour 2018. Ce chiffre devrait être facilement atteignable puisque presque 1000 nouvelles démarches sont actuellement testées. 500 d’entre elles devraient être accessibles dans les prochains mois.

 

Pour Mounir Mahjoubi, « Devenir un champion du numérique, c’est devenir l’une des meilleures nations en matière d’administration numérique. C’est l’ambition portée par FranceConnect qui doit permettre de mettre en mouvement de la transformation numérique de l’État et de ses opérateurs, à grande échelle, pour se libérer des tâches administratives et trouver plus de temps pour un meilleur accompagnement des usagers ».

Mis à jour le 2 mars 2018

Commentaires