Fil d'actus

Zones blanches : les opérateurs s’unissent en Ariège

23 février 2017

Le 2 février dernier, un nouveau site multi-opérateurs a été inauguré à Lercoul en Ariège dans le cadre du programme « Zones blanches – centres-bourgs ». Ce type d’équipement permet aux opérateurs de mutualiser leurs installations de réseaux mobiles pour réduire au plus vite les zones blanches.                               

Cette nouvelle inauguration à Lercoul est l’illustration des efforts renouvelés par les opérateurs pour soutenir la politique d’aménagement numérique du territoire.  Avec la poursuite du programme « Zones blanches – centres-bourgs », la Fédération française des télécoms souhaite continuer le travail déjà réalisé et couvrir les derniers territoires aujourd’hui dépourvus de réseau. Depuis 2003, ce programme repose sur un partage des responsabilités entre les collectivités territoriales et l’État qui assurent le financement et la construction d’infrastructures publiques, que sont les points haut et pylônes. Les opérateurs s’engagent de leur côté à installer les équipements et à proposer des offres permettant la couverture mobile des centres-bourgs des communes. Concrètement, pour chacun des sites, un opérateur, appelé « opérateur leader », est chargé d’installer les antennes mobiles et d’exploiter le réseau pour le compte des quatre opérateurs. 

En mars 2015, le Gouvernement, les collectivités et les opérateurs ont confirmé leur volonté d’apporter une couverture en téléphonie mobile à l’ensemble des centres-bourgs en zones blanches par la mise en œuvre d’une nouvelle phase du programme « zones blanches centres-bourgs » pour proposer non seulement des services voix (2G) mais également l’internet mobile. En effet, si le programme de 2003 avait déjà permis de résorber la très grande majorité des territoires situés en zone blanche, certaines communes très rurales demeurent aujourd’hui encore sans couverture mobile. Concrètement, 1% de la population française est encore concerné, ce qui représente pourtant un territoire très vaste, de l’ordre de 7% de la superficie de la France, soit à titre de comparaison la taille des Pays-Bas.

Les 150 habitants des communes de Lercoul, Gestiès et Siguier ainsi que les vacanciers peuvent maintenant bénéficier des services de téléphonie ainsi qu’un accès à l’internet mobile.

Lors de l’inauguration, de nombreuses personnalités politiques étaient présentes pour accueillir Michel Combot, directeur général de la Fédération Française des Télécoms et les représentants des opérateurs, parmi lesquelles Christophe Hériard, secrétaire général de la préfecture de l’Ariège et Frédérique Massat, Députée de l’Ariège. L’élu a rappelé le souhait des collectivités que « toutes les populations aujourd’hui puissent avoir accès à ces nouvelles technologies. Les habitants des territoires de montagne devant bénéficier des mêmes chances et des mêmes déploiements que les zones denses. »
Henri Nayrou, Président du Conseil départemental de l’Ariège a quant à lui insisté sur le fait que « l’Ariège ne sera un territoire d’avenir qu’à la condition de pouvoir ajouter à la qualité de vie, qui est incontestable et incontestée, la qualité des services ».
Dans la même idée, Alain Duran, Sénateur et Président de l’Association des Elus de l’Ariège a rappelé que le déploiement est un enjeu réel pour lutter contre la désertification. En effet, « lorsque de nouveaux habitants réfléchissent à s’installer dans une commune, deux questions reviennent préalablement à chaque fois, celle des infrastructures scolaires pour les enfants et celle de l’accès au haut débit ».
Carole Delga, Ancienne ministre, Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée,  et Gérard Galy, Maire de Lercoul étaient aussi présents lors de cette inauguration.

Au 31 janvier 2017, ce sont 2744 communes du programme « Zones blanches – centres-bourgs » sur les 3582 inscrites qui bénéficient de l’internet mobile de manière mutualisée par au moins trois opérateurs dont 906 communes de montagne.

Selon un rythme de déploiement qui s’accélère, 838 nouvelles communes disposeront de l’internet mobile d’ici juillet 2017 dans les mêmes conditions, sous réserve pour certaines de la mise à disposition de l’infrastructure par la collectivité. Cet engagement fort représente un investissement annuel de 2,3 milliards d’euros. Les chiffres de déploiement de l’internet mobile dans les zones blanches sont disponibles sur le site Fédération.   

Commentaires