Réduire

Retrouvez les actualités de vos régions

Sélectionnez les régions que vous souhaitez pour voir les actualités qui leur correspondent :

SidO, l’évènement qu’il ne fallait pas louper

Cap à Lyon où s’est déroulée les 4 et 5 avril, la 4ème édition du désormais célèbre SidO, salon de référence de l’Internet des objets. Cette année encore, cet évènement a su prouvé qu’il méritait bien le titre de plus grand showroom d’Europe dédié à cette filière. Au programme : plus de 350 exposants experts IoT, 55 conférences et plus de 200 startups. Retour sur ce salon qu’il ne fallait rater pour rien au monde.

Quand on parle Internet des Objets, un chiffre revient toujours très vite : 20 milliards. Cette hypothèse (basse) du nombre d’objets connectés dans le monde d’ici 2020, donne le tournis et suscite beaucoup d’interrogations sur la sécurité de nos données et l’économie d’énergie notamment.

Un des intérêts du SIdO, rendez-vous incontournable de l’innovation, est justement de fédérer tous les acteurs du secteur et d’amener à voir et à réfléchir sur ces questions. C’est une aide précieuse pour les entreprises et industriels qui peuvent ainsi saisir le potentiel de l’IoT, transformer leur business model en conséquence et concrétiser leur projet connecté.

Quand on interroge Paola Jesson et Stéphanie Gibert, les fondatrices du salon, sur les raisons du succès du SidO, la réponse semble simple : « une diversité d’offres et de services pour les professionnels, associée à un riche contenu d’animations et de conférences. Grâce à ces ingrédients, le SidO est devenu un prescripteur majeur des tendances à venir dans l’Internet des objets ». Cette nouvelle édition l’a encore démontré. Une partie importante des conférences était consacrée à l’Intelligence Artificielle, sujet plus que d’actualité : Thomas Lafargue, Chef de produit data chez Orange, est ainsi intervenu sur la question de la Santé à l’heure de l’IA et Patrice Slupowski, VP Digital Innovation chez Orange, lors d’une table ronde intitulée « IA – IoT : le mariage du siècle ! ». Autre exemple, Emilie Gerbaud, Smart City Project Leader au département Innovation et développement économique de la Métropole de Lyon a animé une table-ronde intitulée « IA : de la smart city à la safe city ».

Cette année encore, il était plus qu’utile de faire un petit détour par la Startup Valley. Dans le pur esprit de la French Tech, cette partie du salon vise à valoriser l’écosystème des startups. On pouvait ainsi y trouver des jeunes pousses comme Abeeway dont le cœur de métier est de fournir des solutions de localisation ou encore Agora opinion qui conçoit des bornes à boutons connectés permettant d’envoyer un message d’alerte en temps réel par sms ou mail.

En parallèle du showroom, un forum femme et numérique était organisée par Social Builder le jeudi 5 avril. Cette start-up social a mis en place un programme d’action pour « construire la mixité et l’égalité femmes-hommes dans les métiers du numérique et dans l’entrepreneuriat ». Au programme de ce forum, on trouve des ateliers de découverte sur des technologies d’avenir, des sessions individuelles de mentorat et un moment de networking pour se connecter aux acteurs du numérique.

Malgré les problèmes liés au transport, le public était au rendez-vous cette année encore. Succès renouvelé donc pour cette édition 2018 !

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles