Fil d'actus

Mobilité : vers plus d’auto-stop urbain en Ile-de-France ?

28 septembre 2017

En encourageant le développement de nouveaux usages, la Société du Grand Paris, Ile-de-France Mobilités et la RATP souhaitent améliorer les conditions de déplacement des franciliens. En cette rentrée, ils viennent par exemple de jeter leur dévolu sur une application favorisant le covoiturage courte distance.

Transports saturés en heures de pointe, faible remplissage des véhicules lors des déplacements …ces paramètres ont pour conséquence d’augmenter un peu plus chaque année, le temps passé chaque jour en voiture par les franciliens pour se rendre et revenir du travail. Face à ces enjeux, la start up OuiHop’ a lancé en 2015 une application facilitant le covoiturage. Mais, à la différence de sa grande soeur Blablacar, elle se focalise sur les covoiturages de courtes distances et pour les trajets pendulaires.

Grâce à une appli, elle permet en temps réel de mettre en relations piétons et automobilistes. L’originalité de OuiHop’ vient du fait qu’aucune réservation préalable n’est demandé et qu’il n’y a pas de transaction d’argent. Concrètement, le piéton, via l’application mobile indique le trajet qu’il souhaite faire. Ces informations sont directement envoyées aux différents conducteurs se trouvant à proximité et se rendant à la même destination. Si un conducteur accepte d’emmener ce covoitureur, l’application prévient le covoitureur et ce dernier n’a plus qu’à attendre l’arrivée du conducteur.

Côté financier, tout le monde est gagnant puisque si vous êtes piétons, OuiHop’ est gratuit dans la limite de trois trajets par mois. Passé ce nombre de trajets, un pass mensuel illimité à 2 euros est nécessaire. Si le conducteur n’est pas rémunéré, il reçoit néanmoins des points virtuels, appellé Hopiz, qu’il peut convertir en chèques-cadeaux auprès de nombreux partenaires.

Grâce au partenariat qui vient d’être signé avec OuiHop’, la société du Grand Paris, l’Ile-de-France Mobilités et à la RATP souhaitent encourager le développement du covoiturage sur ce type de trajet. Prochainement, une expérimentation permettra aux détenteurs du Pass Navigo d’utiliser gratuitement OuiHop’ en région parisienne, dans certaines zones, comme par exemple à Antonypôle, une zone d’activités au sud de Paris où de nombreuses entreprises sont implantées. En effet, malgré la présence du RER, l’étendue de ce bassin d’activités n’encourage pas forcément à se déplacer autrement qu’en voiture.

Avec déjà plus de 35 000 utilisateurs et 1 500 déplacements quotidiens, la start-up a  déjà réussi à convaincre de son efficacité. Parmi ses soutiens, elle peut compter sur le soutien financier de Bpifrance et de l’Ademe. Devant l’enjeu du covoiturage de courtes distances, d’autres acteurs émergent également. Blablacar vient par exemple de proposer une nouvelle offre baptisée Blablalines.

Commentaires