Fil d'actus

A Rouen, on achète son titre de transport par SMS

16 février 2017

Face à des applications de messagerie instantanée à l’instar de WhatsApp ou de Telegram, le SMS n’a pas dit son dernier mot et peut se transformer en une solution de paiement mobile. La Métropole Rouen Normandie (76), en partenariat avec Transdev vient de lancer le 6 février dernier, une solution d’achat de titres de transport via SMS.

Si ce système est déjà disponible dans une vingtaine de pays, ce n’était pas encore le cas en France. La Loi pour une République Numérique, promulguée en décembre dernier a permis d’y remédier et de mettre en place des tickets électroniques sur simple facture, transmise par un opérateur. Rouen (Seine-Maritime) est la première ville de France à avoir appliqué ce nouveau moyen de paiement pour les transports en commun de la Métropole Rouen Normandie. Concrètement, les rouennais peuvent, depuis le 6 février dernier, acheter leurs titres de transport en envoyant un simple SMS au numéro 93 000.
En réponse à son message, l’usager reçoit un SMS de confirmation contenant les informations d’identification ainsi que la durée de validité. En cas de contrôle, il lui suffira de présenter ce dernier aux agents.
Destiné aux voyageurs occasionnels du réseau, aux voyageurs réguliers dont la validité du titre a expiré et aux touristes, le titre SMS permet de manière simple et pratique d’acheter un titre de transport pour un montant de 1,60€, sans aucun surcoût. Comme pour un billet classique, le titre est valable 1 heure dès réception sur l’ensemble du réseau et pour tous les modes de transport.
Le montant apparaît sur la prochaine facture téléphonique de l’usager. Le seul impératif est de posséder un abonnement  Orange, SFR ou Bouygues Telecom. Free n’ayant pas souhaité être associé à l’opération.
« Avec 72 millions de cartes SIM actives en France et plus d’un Français sur deux connecté tous les jours à Internet sur son smartphone, nous nous devions d’améliorer notre performance et la qualité de nos services en conséquence.» explique Arthur Nicolet, Président de Transdev Rouen pour le site écranmobile.fr. A défaut d’être acceptée par tous les opérateurs, la solution est néanmoins compatible avec l’ensemble des téléphones mobiles et non les seuls smartphones.

D’ici la fin de l’année, Rouen espère atteindre 400 000 titres émis par SMS sur les 3 millions écoulés chaque année. Grâce à la Loi pour une République Numérique, d’autres villes devraient mettre en place ce système.

Commentaires