Fil d'actus

Maman cet été, je veux apprendre à coder

08 août 2017

Vous avez peur que votre chérubin s’ennuie cet été ? Inscrivez le à des « code camps » ! Imaginés par une start-up , ces derniers permettront à votre enfant d’apprendre pendant une semaine à coder. Curieux devoirs de vacances non ?

A Montigny-les-Metz, commune de 21 000 habitants située dans la Moselle,  des enfants âgés de 11 à 18 ans vont pouvoir apprendre le langage numérique grâce à des camps pour le moins originaux. Imaginés par la start up upgrade-code, il ne sera pas question de camping ni de colonies de vacances mais plutôt d’apprendre à modéliser un bateau ou un Digital Zeppelin, sorte de dirigeable dont le nom fait référence au plus gros fabriquant du début du 20ème siècle, le tout commandé à distance via son smartphone. Les enfants auront une semaine pour modéliser, imprimer les pièces en 3D, les assembler et programmer une application mobile. De la conception au prototype final, ils devront tout créer par eux même… bref, un défi qui risque fort de leur donner de manière extrêmement ludique, le goût  des hackathons.

Ces « code camps », on les doit à Nizar Ayed, ingénieur de formation spécialisé dans le systèmes d’informations. En 2014, il lance upgrade-code, qui grâce à des stages de code a pour objectif d’aider les enfants à se familiariser avec le numérique de manière active. Car c’est bien là l’enjeu, si regarder YouTube est possible très tôt pour un enfant, leur faire comprendre que le numérique peut être un outil pour construire et inventer des choses est plus compliqué. Interviewé par le site La semaine.fr, Nizar Ayed précise que le but n’est pas “d’apprendre le langage de la programmation, mais d’utiliser des moyens visuels pour construire sa logique à la manière d’un Légo” or “ne pas savoir manipuler ou décrypter le numérique aujourd’hui est synonyme d’exclusion”, souligne Nizar, “le numérique est un moyen d’exprimer sa créativité, une créativité cartésienne.”

Dans le domaine de l’inclusion, toutes les bonnes volontés sont nécessaires pour faire du numérique un facteur d’apprentissage, d’enrichissement et de professionnalisation. Favoriser l’éducation numérique, c’est aussi par exemple l’ambition de la fondation Orange qui soutient la création de FabLabs solidaires, véritable lieux d’éducation innovants, mais aussi d’écoles numériques dans le monde entier, ainsi que les Maisons Digitales pour les femmes.

Grâce à toutes ces nouvelles formes d’apprentissage et à l’engagement de nombreux acteurs au quatre coins de notre territoire, les nouvelles technologies deviennent une occasion merveilleuse d’améliorer le mieux vivre ensemble.

Commentaires