Fil d'actus

Google débarque à Rennes

01 février 2018

Si le tout premier “Atelier Numérique Google” doit s’installer avant l’été à Rennes, l’écosystème numérique de la capitale bretonne n’y est sans doute pas pour rien. Explications.

C’est une nouvelle qui devrait ravir le gouvernement alors même qu’un plan d’inclusion ambitieux doit prochainement voir le jour. Google souhaite en effet mettre en place ses propres ateliers d’acculturation au numérique. C’est d’ailleurs lors d’une rencontre en grande pompe à Versailles entre Emmanuel Macron et Sundar Pichai, que le patron de Google, a fait cette annonce. Des « ateliers numériques » seront mis en place dès cette année dans 4 centres répartis en France. Ils proposeront de se former gratuitement au numérique via des formats spécifiques. L’objectif annoncé, loin d’être négligeable, serait d’accompagner chaque année 100 000 personnes…

Parmi les collectivités d’ores-et-déjà choisie, Rennes a remporté la mise. « Nous souhaitons ainsi faciliter l’accès à l’emploi des étudiants, sensibiliser les familles à un usage sécurisé d’Internet, initier les plus jeunes au code informatique ou encore contribuer au développement en ligne de l’activité commerciale des PME », peut –on lire sur le blog de Google France.

Mais pourquoi avoir choisi Rennes comme lieu d’implantation ? Ce choix n’est certainement pas dû au hasard, le territoire rennais pouvait en effet compter sur de nombreux atouts et sur son statut de quasi précurseur dans le domaine digital avec l’une des premières labellisation French Tech, dès 2014. De plus, avec 35 000 emplois dans le numérique, Rennes dispose d’une densité d’acteurs répondant aux critères de la firme américaine. Google souhaite en effet que ses Ateliers Numériques soient « animés avec un réseau de partenaires déjà présents et actifs sur place ».

Cette annonce est peut-être aussi une très bonne nouvelle pour le dynamisme du « vieux Rennes ». Une interview de Sébastien Missoffe, directeur général de google France, dans les colonnes du quotidien Ouest-France annonce que, si le choix définitif d’implantation n’est pas encore officialisé, la volonté serait d’investir dans un lieu en « centre-ville ». Et Emmanuel Thaunier, directeur de la CCI d’Ille-et-Vilaine d’ajouter que cette idée serait « tout un symbole ».

Loin de l’image d’un numérique « hors sol » et parfois destructeur, cette localisation témoignerait de l’envie d’être au plus près des habitants. De plus, de nombreuses initiatives ont montré l’intérêt pour les collectivités d’accompagner la création de nouveaux usages dans les cœurs de villes. L’installation de Fab Lab, d’espaces de coworking, d’écoles du numérique ou plus largement de tiers-lieux permettent de réduire la vacance commerciale et la présence de friche tout en attirant de nouvelles populations. Bref, un cercle vertueux.

L’annonce de la création au niveau national de plusieurs ateliers numériques vient compléter d’autres investissements promis par le GAFA ; un centre de recherche fondamentale sur l’intelligence artificielle devrait voir le jour en région parisienne et 300 emplois seront créés, faisant passer le nombre de salariés de 700 à 1000.

Retrouvez d’autres initiatives d’inclusion numérique dans notre dossier « PAS DE DÉMATÉRIALISATION SANS INCLUSION NUMÉRIQUE » en partenariat avec l’APVF.

Commentaires