Réduire

Retrouvez les actualités de vos régions

Sélectionnez les régions que vous souhaitez pour voir les actualités qui leur correspondent :

Un nouveau site pour évaluer les démarches en ligne

Le 2 juillet dernier, le Secrétariat d’Etat en charge du numérique a officialisé le lancement d’un nouveau site. L’objectif ? Associer les usagers et utilisateurs de démarches en ligne à la transformation numérique de la France.

Avec ce nouvel outil participatif, baptisé sobrement NosDemarches.gouv.fr , Mounir Mahjoubi a souhaité doter les administrations d’un véritable tableau de bord leur permettant à la fois de mesurer la satisfaction des usagers concernant les démarches en ligne existantes, d’identifier les démarches exemplaires et celles ayant besoin d’être améliorées mais aussi d les démarches papier à dématérialiser en priorité.

Ces objectifs sont pour le Ministre une priorité alors même que 100% des démarches administratives devront être accessibles en ligne au 1er janvier 2022. « Avec cet outil ouvert et contributif, nous souhaitons associer les usagers et utilisateurs de démarches en ligne à la transformation numérique de la France, car celle-ci ne peut se faire sans ceux qui la vivent au quotidien. Mieux connaître vos besoins, vos attentes et vos irritants pour orienter en conséquence la dématérialisation des services publics : c’est cela que permet la nouvelle plateforme nosdemarches.gouv.fr » a ainsi précisé le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

En mars dernier, le Secrétariat d’Etat en charge du numérique avait déjà lancé une première plateforme, demarches-simplifiees.fr. Celle-ci permet aux administrations de dématérialiser facilement les démarches encore gérées sur papier.  Si « sur le papier » justement, dématérialiser doit permettre de simplifier les démarches et de faire des économies, encore faut-il avoir la bonne stratégie… car cela peut aussi coûter cher, voir même très cher. Comme l’avait rappelé Henri Verdier, directeur interministériel du numérique, lors de la conférence de presse de lancement, cette démarche « peut coûter quelque 100 000 euros. Ainsi, développer 1 000 démarches sans avoir recours à demarches-simplifiees.fr coûterait à l’État et au contribuable 100 millions d’euros ». Avec Demarches-simplifiees.fr, l’idée n’est pas seulement de mutualiser mais bien d’offrir à l’ensemble des acteurs publics, que ce soit les administrations d’État, collectivités territoriales, établissements publics ou bien encore autorités administratives indépendantes un service en ligne de dématérialisation.

Aujourd’hui, avec ce nouvel outil, symbole d’une nouvelle étape de la dématérialisation des démarches administratives, la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC) souhaite s’adresser aux usagers, les agents publics ou encore les spécialistes de l’accompagnement des utilisateurs comme par exemple les Maisons de services au public ou les Point d’Information et de Médiation Multi Services. Ils pourront donner leur avis sur une démarche en ligne (déclaration d’impôts, demande d’acte de naissance, etc.), consulter les avis exprimés par la communauté des utilisateurs, demander la dématérialisation d’une démarche papier ou encore suivre l’avancement de la dématérialisation des démarches administratives.

La DINSIC précise également dans son communiqué que « NosDemarches.gouv.fr sera régulièrement mis à jour grâce aux retours utilisateurs, dans une logique d’amélioration continue. Cet outil a vocation à devenir le tableau de bord de suivi de la dématérialisation des démarches administratives. Il affichera l’état d’avancement de la dématérialisation aussi bien pour les administrations que pour les usagers, dans une volonté de transparence ».

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles