Fil d'actus

En route vers des villes (moyennes) plus intelligentes !

12 janvier 2018

Si les publications sur les « villes intelligentes » sont désormais légions, preuve que nous avançons progressivement vers une nouvelle ère grâce à des nouvelles technologies plus respectueuses, rares sont celles qui s’adressent directement aux villes moyennes. C’est maintenant chose faite !

Avec son dernier guide pratico-pratique, intitulé En route vers des villes plus intelligentes !, Villes De France a voulu fournir aux collectivités une vraie boîte à outils pour devenir plus « smart» grâce au numérique. Cette publication a été construite en partenariat avec Orange, Tactis, Veolia et Villes Internet.

Comme le rappelle l’association, qui regroupe des collectivités de 15 000 à 100 000 habitants, « les Villes Moyennes sont des Villes Internet ! ». 53%d’entre elles ont par exemple obtenu un label ville internet de une à cinq arobases.

Les villes moyennes sont la bonne échelle pour mettre en place ce type de projet. En effet, ces collectivités sont de taille « assez importantes pour attirer les opérateurs et installer de bonnes infrastructures ». De plus,  « le dynamisme des élus prompts à se former aux nouvelles technologies et à conduire le train des expérimentations, est encouragé par des circuits de décision plus courts et une proximité opérationnelle avec les services administratifs ».

Sur Paroles d’Élus, nous sommes convaincus que le qualificatif « smart » n’est pas réservé aux grandes métropoles. En 2017, le dossier Smart Territoires, des outils intelligents au service de tous les territoires avait justement pour objectif de montrer que les villes moyennes et même rurales avaient aujourd’hui en leur possession toutes les cartes pour s’inscrire dans cette démarche. Le déploiement du réseau national longue portée à faible consommation LoRa, a par exemple complétement révolutionné le secteur.

Pour devenir une ville intelligente, le guide préconise un mode d’emploi basé sur une première étape indispensable : le diagnostic. Ce dernier doit « être réalisé sur la base de l’analyse de ses atouts, ses besoins, ses spécificités et ses envies de faire ». De manière claire et complète, la publication permet de se poser les bonnes questions et de mesurer l’ensemble des enjeux pour son territoire, que ce soit par exemple en termes  de mobilisation des services ou encore de contraintes budgétaires.  Sur ce point, le guide rappelle « qui embarquer dans le Projet » en rappelant le rôle de chacun.

Villes de France apporte également un éclairage juridique grâce à un zoom sur la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016. Cette dernière a changé la donne pour les collectivités en matière d’opendata, de plateformes et de protection des données à caractère personnel en généralisant pour toutes les communes de plus de 3500 habitants, le principe d’ouverture des données publiques.

En route vers des villes plus intelligentes ! insiste aussi sur les enjeux liés à la collecte de données : elles sont « autant d’opportunités d’analyser et de faire évoluer le service au citoyen. Les collectivités disposent de données de par leur fonctionnement et peuvent en obtenir de nouvelles via les objets connectés comme par exemple à Chartres avec des capteurs au niveau de l’éclairage public. » Car c’est bien un des autres intérêts de ce guide, celui d’avoir collecté les innovations mises en place par une douzaine de villes moyennes. Preuve que c’est bel et bien possible.

Agen, Arras, Beauvais, Béthune, Boulogne, Cahors, Chartres, Martigues, Niort, Pau, Tarbes ou encore Vannes, voilà autant de villes moyennes dont l’expérimentation est à retrouver ici.

 

Commentaires