Fil d'actus

En Normandie, les lycéens sont chouchoutés

28 février 2018

Depuis la loi Peillon de 2013, l’État a délégué aux Régions la compétence numérique des lycées. C’est à elles que revient la responsabilité d’assurer l’équipement, maintenance et le développement du parc informatique des établissements. Plutôt que de subir ces nouveaux coûts, les élus normands ont préféré saisir cette occasion pour offrir à tous les lycéens de nouveaux outils.

D’ici peu, ce sont près de 17 000 postes de travail qui seront virtualisés pour l’ensemble des lycées du Conseil Régional de Normandie. Initiée par l’ex Basse-Normandie avant la réunification en janvier 2016, la réussite de cette première phase a convaincu les élus régionaux d’étendre cette solution également à l’ex  Haute Normandie.

Pour mener à bien ce projet, la Région peut compter sur les offres Flexible Workspace et Flexible Workspace Assistance proposées par l’opérateur Orange. Ces solutions répondaient parfaitement aux attentes législatives. En effet, comme le souligne la loi Peillon : « L’Etat, les collectivités et les équipes éducatives choisissent de manière concertée les équipements matériel et logiciel et réfléchissent ensemble aux solutions d’infrastructures réseau mises en place, (…) une offre attractive d’équipements matériel et logiciel performants (…) et des procédures administratives simplifiées pour l’acquisition et l’achat de prestations de maintenance ».

Cette homogénéisation des moyens mis à disposition dans les établissements permet d’ores-et-déjà « une meilleure efficacité opérationnelle pour la DSI » avec des mises à jour simplifiées et la  centralisation des applications par exemple. Ce nouvel outil rend aussi possible le développement du travail collaboratif grâce à un système de centralisation des données et d’accessibilité aux documents partagés tant pour les élèves que pour leurs enseignants.

Pour le Conseil Régional, cette solution est un maillon essentiel du grand plan « Lycée du Futur ». L’ambition des élus est d’équiper les 148 lycées des 5 départements en numérique. Il repose sur 6 axes de développement : ouvrir les jeunes normands au monde qui les entoure ; inscrire les lycées dans une démarche de développement durable ; ouvrir les lycées au monde de l’entreprise ; renforcer l’accès à la culture, à l’art, à la musique et au sport ; préparer les lycéens à poursuivre leurs études supérieures et favoriser la persévérance scolaire et enfin, mettre le numérique au service de la pédagogie et des lycéens. In fine, ce sont plus de 107 000 élèves qui en bénéficieront.

Côté pédagogie, cette solution a de nombreux avantages. Outre les aspects de sécurisation et de protection des adolescents sur Internet,  les professeurs ont remarqué un renforcement de la relation élève-enseignant avec plus de proximité et « l’amélioration du travail en mobilité, à distance, à domicile avec la mise à disposition d’un ensemble d’outils et de documents ».


Comme le souligne Bertrand Deniaud, Vice-Président de la Région Normandie en charge des lycées, «  le partenariat avec Orange Business Services s’est bien passé. Cette relation à la fois pragmatique et de confiance, nous a permis de corriger et d’adapter les choses. Il y avait de l’écoute, une bonne connaissance du terrain, un bon maillage du terrain et c’est la raison essentielle qui nous a amené à poursuivre ce partenariat et à le développer. Cette coopération donne entière satisfaction à notre région ».

Pour en savoir plus sur les Lycées du Futur, cliquez ici

 

 

Commentaires