Fil d'actus

Carto party : les Bourbonnais connaissent mieux leur territoire que Google

07 mars 2018

Le 3 mars dernier, c’était la journée internationale de l’open data. Alors que des initiatives se multiplient pour promouvoir cette démarche, l’Allier a profité de l’occasion pour lancer officiellement une « carto party ». Qu’est-ce que c’est ? Quel but ? Quels sont les premiers retours ? Direction Moulins où Corinne COUPAS, Vice-Présidente du conseil départemental de l’Allier, nous en dit plus sur ce projet.

Contrairement à des moteurs de recherche, le département fait le choix, avec carto party, d’interroger les usagers. Quel est le but de ce projet et quelles informations supplémentaires apporte cette démarche ?

Les habitants connaissent mieux leur territoire que Google. Le pari du départemental est donc d’inviter les habitants de l’Allier, experts du territoire, à contribuer eux-mêmes à la création d’une carte collaborative des services au public, en fonction de leurs usages. La carto party permet en outre de renseigner les services en temps réel. Enfin, il était aussi pour nous primordial de faire participer les habitants d’un territoire pour accentuer leur sentiment d’appartenance à celui-ci.

Quel est le point de départ de cette initiative ?

La genèse de ce projet est la mise en place du Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public (SDAASP), adopté le 12 décembre 2017 par l’assemblée départementale. Le choix a été fait de placer l’analyse des besoins de la population comme base de ce schéma. Au travers de nombreux échanges, réunions publiques et entretiens qui ont été entrepris depuis 2015, se sont 17 services au public qui ont été identifiés comme indispensables pour vivre et habiter mieux sur le territoire.

Cette expérimentation s’inscrit-elle dans une démarche plus globale du département ?

Cette expérimentation s’inscrit dans une démarche collaborative avec les habitants mais aussi avec les partenaires, comme les Mairies du territoire,  pour renforcer l’appui des projets de territoire en favorisant les synergies départementales. Une stratégie partagée avec les territoires qui repose sur un programme d’actions destiné à renforcer l’offre de services, pour faire de l’accessibilité aux services un facteur d’attractivité afin de favoriser l’implantation de nouvelles populations sur le territoire départemental et ainsi leur permettre d’y habiter en leur proposant un ensemble de services répondant à leurs besoins. C’est également une démarche de modernisation du processus de travail des services du Conseil départemental et un moyen d’optimiser l’échange et la transversalité des agents.

Comme d’autres outils participatifs, à l’exemple de Wikipédia, comment fonctionne la phase de vérification des informations mises en ligne ?

Nous sommes en contact avec les mairies pour vérifier les données. L’idée étant aussi d’en faire un outil participatif avec les collectivités du territoire. Ces partenariats permettent ainsi de publier sur la plateforme des données issues d’autres acteurs publics.

Êtes-vous satisfaits des premiers retours ?

Les premiers retours étudiés sont un succès ! 597 services sont aujourd’hui localisés concernant les distributeurs automatiques de billets et les stations-service/stations de recharge électrique. Ce chiffre confirme le choix d’une gestion prédictive de l’Open Data, voulue par Claude RIBOULET, Président du Conseil départemental de l’Allier.  Son souhait est d’engager son administration dans une démarche d’ouverture et de transparence pour optimiser le lien entre l’administration et ses usagers. Un outil innovant au service du territoire et des Bourbonnais!

Sait-on qui sont les contributeurs ?

Les habitants de l’Allier qui ont  accepté de renseigner leur CSP, âge, sexe… Pour cela, nous avons communiqué sur la « carto party Made in Allier » à la presse en amont, en leur expliquant l’action, mais également sur nos réseaux sociaux et dans notre magazine départementale. Nous avons également sollicités spécifiquement les agents du Conseil départemental, le vendredi 2 mars, au travers d’une campagne de communication interne. 

Ces données collectées ont-elles vocation à créer un outil ou une appli ? Quelles sont les prochaines étapes ?

Progressivement, nous allons ajouter d’autres services au public dans la liste des 17 services identifiés. Grâce à ce travail collaboratif, les données collectées vont servir à la création d’une story map, qui sera l’aboutissement de la carto party. Celle-ci vise à aller plus loin que le simple partage des données.

Corinne COUPAS est Vice-Présidente chargée des Sports, de la Pleine nature, de la Ruralité, de l’Attractivité des territoires et Services au public du conseil départemental de l’Allier.

Commentaires