Fil d'actus

A Ornans (25), Courbet se met à nu grâce au numérique

31 juillet 2017

Les ateliers des peintres, qui plus est celui de Courbet, sont rarement accessibles au grand public. Pourtant, les visiter permet souvent de mieux appréhender le travail des artistes. Une exposition, à voir cet été dans le Doubs, propose au public de découvrir celui du peintre réaliste grâce à des expériences numériques inédites.

Ornans n’est autre que la ville natale de Gustave Courbet. Le peintre y a aménagé un atelier en 1849 et grâce à des toiles mondialement connues comme “Un enterrement à Ornans” (1950), et a associé à tout jamais le nom de cette commune de près de 4300 habitants à l’Histoire de l’Art. Aujourd’hui propriété du département, l’atelier n’est pas ouvert au public en raison des contraintes de conservation de ses peintures murales. Qu’à cela ne tienne, grâce au numérique, plonger non seulement dans un atelier mais aussi dans un tableau, est aujourd’hui possible.

Car l’Atelier du peintre, c’est aussi le nom de la célèbre toile de Courbet, conservée au musée d’Orsay et dont le nom complet L’Atelier du peintre. Allégorie Réelle déterminant une phase de sept années de ma vie artistique (et morale) suggère à lui seul l’importance que représente ce travail pour l’artiste. Cette œuvre sert en quelque sorte de point de départ à l’exposition intitulée « Histoires d’ateliers » et dont l’idée est née de cette toile difficile à déplacer à cause de ses dimensions, à savoir 3,61 m sur 5,98 m.

L’exposition, visible au musée Gustave Courbet d’Ornans jusqu’au 16 octobre permettra, comme l’explique Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs de “pénétrer dans le lieu le plus intime qui soit pour un artiste, c’est-à-dire son atelier ».

En effet, grâce à son partenariat avec le musée d’Orsay et avec l’appui du mécénat d’Orange, le musée Courbet propose à ses visiteurs de découvrir le tableau l’Atelier du peintre en réalité augmentée. Une reproduction à taille réelle de l’Atelier du peintre et deux tablettes numériques, installées sur un pupitre leurs permettront «d’entrer» dans ce tableau récemment restauré, d’en découvrir les secrets et les personnages.

Autre expérience à ne pas rater, un dispositif permet l’immersion dans l’Atelier de Courbet grâce à des casques de réalité virtuelle. Le musée a recourt aux nouvelles technologies pour offrir aux visiteurs une immersion en trois dimensions dans cet univers. Les visiteurs pourront découvrir, comme s’ils y étaient, les particularités de ce lieu de création, que ce soit ses murs rouges, son plafond céleste décoré d’hirondelles ou encore depuis la fenêtre, les fameuses falaises de la vallée de la Loue, que l’on retrouve dans de nombreuses toiles du maître.

En résonance avec ces expériences, des photographies d’ateliers de grands artistes contemporains réalisées par Vincent Knapp sont présentées. Les visiteurs pourront ainsi admirer un fonds de quatre-vingt-huit photographies, et ainsi découvrir les lieux de création d’artistes majeurs des XXème et XXIème siècles tels que César, Pierre Soulages, Zao Wou-Ki, Olivier Debré, Michel Seuphor ou encore Maria Helena Vieira Da Silva.

Et pour ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir visiter le musée Courbet, vous pouvez « entrez dans l’atelier » en cliquant ici.

Commentaires